André Duret : journal de captivité (Santé, Fresnes), Compiègne

Arrêté le 20 janvier 1941, André Duret sera libéré le 6 juin 1941, puis de nouveau arrêté le 28 février 1942, interné à Compiègne puis déporté à Auschwitz où il meurt. Ces écrits sont rédigés sur des feuilles de courriers des amis, de la famille et même de son avocat, reçus en détention par André…