Le camp de Voves

Le camp de Voves

  Synthèse d’un article de Jean-Claude Vincent et du Mémoire de Maîtrise de Stéphane Fournas, par Claudine Cardon-Hamet et Pierre Cardon (2014). Situé à 25 km au sud de Chartres, le camp de Voves est aménagé en 1939 pour accueillir un centre d’instruction de la DCA (défense anti-aérienne). Il est ensuite utilisé en 1940 et 1941 par…

Trois avocats de « 45000 » sont fusillés le 20 septembre 1941

Trois avocats de « 45000 » sont fusillés le 20 septembre 1941

Le 19 septembre 1941 à 20 heures, trois soldats allemands viennent chercher les trois avocats communistes, Michel Rolnikas, Antoine Hajje et Georges Pitard, au camp allemand de Royallieu à Compiègne (témoignages de Claude Chassepot,  qui écrit « des soldats sont venus chercher 3 camarades : Pitard, Hajje et Rolnikas »(2) et de Maurice Rideau). Les trois avocats…

Le KL Auschwitz-Birkenau

Le KL Auschwitz-Birkenau

Le Konzentrationslager Auschwitz-Birkenau Article de Claudine Cardon-Hamet, publié sur le site de la Fondation pour la mémoire de la Déportation (FMD) pour présenter le camp d’Auschwitz. Auschwitz-Birkenau est connu dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et dans le monde entier comme le symbole de la volonté d’extermination par les nazis des Juifs d’Europe, camouflée sous le nom…

Interrogatoire d’Olivier Souef par la Brigade spéciale des RG, novembre 1940

Interrogatoire d’Olivier Souef par la Brigade spéciale des RG, novembre 1940

Les archives de la Préfecture de Police ont conservé un certain nombre de procès-verbaux des interrogatoires de militants communistes, dès septembre 1940, par les Brigades spéciales des Renseignements Généraux. Tout au moins ceux des PV qui n’ont pas été brûlés par les commissaires André Cougoule et Georges Labaume en août 1944. Lire dans le site…

22 juin 1942 : 19 internés s’évadent du camp de Compiègne par un souterrain.

22 juin 1942 : 19 internés s’évadent du camp de Compiègne par un souterrain.

Des «45.000» ont participé à la préparation de l’évasion(creusement du tunnel et adresses de planques pour les évadés). Les rescapés du convoi du 6 juillet 1942 (dit des « 45.000 ») se souviennent tous de l’évasion du mardi 22 juin 1942 : 19 militants et responsables communistes du camp de Royallieu à Compiègne s’évadent par un souterrain…

Les fusillés, internés et déportés de Villejuif

Les fusillés, internés et déportés de Villejuif

  « 12 fusillés (…), 25 déportés non encore rentrés et dont chaque jour qui passe nous apporte la triste nouvelle de leur mort dans les bagnes nazis, plus de 40 déportés rentrés des camps de la mort lente d’Auschwitz, Dachau, Buchenwald, Neuengamme, Ravensbrück (…), plus de 50 internés dans les camps ou prisons françaises. Tant…

26 militants communistes et syndicalistes des usines Renault de Boulogne-Billancourt déportés à Auschwitz le 6 juillet 1942.

26 militants communistes et syndicalistes des usines Renault de Boulogne-Billancourt déportés à Auschwitz le 6 juillet 1942.

Les militants communistes et syndicalistes des Usines Renault de Boulogne-Billancourt ont payé un lourd tribut à la répression anti-communiste menée par l’Occupant à partir de juin 1941. Celui-ci a pu profiter du fichage, des arrestations, des internements et des emprisonnements de communistes réalisés par le régime de Pétain entre 1940 et 1944. Une étude réalisée…

Le rôle de la police française dans la désignation des otages

Le rôle de la police française dans la désignation des otages

Extraits de «Triangles rouges à Auschwitz, le convoi politique du 6 juillet 1942 » (chapitre 2, un convoi d’otages), Claudine Cardon-Hamet, docteur en Histoire.  Depuis le 19 septembre 1941, toute personne arrêtée par la police française pour « activité communiste ou anarchiste » était également considérée comme détenue pour le compte des Allemands. Ces prisonniers étaient pour…

Importance et utilisation des témoignages

Importance et utilisation des témoignages

Article paru en octobre 1997 dans « Les Cahiers d’Histoire«  Claudine Cardon-Hamet a soutenu, le 1er avril 1995, à l’Université de Paris 8, sa thèse de Doctorat, intitulée « Politique des otages et déportation à Auschwitz : le convoi du 6 juillet 1942, dit des “ 45000 « [1].  Les résultats de sa recherche ont été publiés par les…

La municipalité communiste de Fresnes élue en 1937 décimée par Vichy et l’occupant nazi

La municipalité communiste de Fresnes élue en 1937 décimée par Vichy et l’occupant nazi

  20 conseillers municipaux communistes élus en 1937 sont internés entre 1940 et 1944. Onze en sont morts : Maurice Tenine est fusillé en 1942, sept sont déportés à Auschwitz le 6 juillet 1942, où ils meurent tous (Elie Batot, Aristide Bessé, Marcelin Camusson, René Carpentier, Léon Conord, Alexandre Hurel, Henri Soupion), deux sont déportés…

Le « Comité » du camp des « politiques » à Compiègne

Le « Comité » du camp des « politiques » à Compiègne

  Les premiers prisonniers politiques, essentiellement communistes et syndicalistes sont internés au Frontstalag 122 de Compiègne le 27 juin 1941 (1) à la suite des rafles opérées par les Allemands après l’attaque de l’Union Soviétique, cinq jours auparavant. Dès leur arrivée à Compiègne, les communistes mettent en place une organisation en « triangles », dont la…

Le professeur et le témoin

Le professeur et le témoin

Article rédigé à partir d’extraits de mon intervention aux journées d’étude du témoignage oral des déportés et internés dans les établissements scolaires, organisées par la FNDIRP et l’Association des Professeurs d’Histoire et géographie (APHG) les 23 et 24 novembre 1990 à la Sorbonne.  Ces journées étaient présidées par Marie-Claude Vaillant-Couturier et Marie-Jo Chombart de Lauwe….

La  Brigade spéciale des Renseignements généraux

La Brigade spéciale des Renseignements généraux

1940-1942. La « Brigade spéciale » des Renseignements généraux traque et arrête des centaines de militants communistes, qui seront fusillés ou déportés par les Allemands. Des dizaines d’entre eux seront déportés à Auschwitz le 6 juillet 1942. La création de la Brigade spéciale des Renseignements généraux remonte à la « Drôle de guerre ». En mars 1940,…

Décembre 1940 : arrestations et procès des Jeunes Communistes des 14ème et 15ème arrondissements de Paris

Décembre 1940 : arrestations et procès des Jeunes Communistes des 14ème et 15ème arrondissements de Paris

Le procès de 9 jeunes communistes des 14ème et 15èmearrondissements a lieu le 1er mars 1941 devant la 15ème chambre du tribunal correctionnel de Paris. Inculpés d’infraction au décret du 26 septembre 1939, ils sont condamnés à des peines de prison allant de 3 à 6 mois. Arrêtés à nouveau le 28 avril 1942 trois…

Les lettres jetées du train par les déportés

Les lettres jetées du train par les déportés

On lira dans le site le récit des deux jours pendant lesquels plus d’un millier d’internés de Compiègne sont transportés à Auschwitz dans des wagons à bestiaux Compiègne-Auschwitz : 6, 7, 8 juillet 1942. Le 6 juillet 1942, depuis les wagons à bestiaux qui les emportent à Auschwitz, de nombreux déportés jettent sur les voies…

L’arrivée au camp principal d’Auschwitz

L’arrivée au camp principal d’Auschwitz

  Vers 11 heures, le 8juillet, après deux jours de transport dans des wagons à bestiaux (lire dans le site : Compiègne-Auschwitz : 6-8 juillet 1942) , les déportés placés auprès des lucarnes lisent le nom d’Auschwitz sur les bâtiments d’une gare. Le train parcourt, très lentement, quelques centaines de mètres. Ils découvrent alors une…