Le Camp de Rouillé « Centre de Séjour Surveillé »

Le camp d’internement administratif de Rouillé, est ouvert le 6 septembre 1941 sous la dénomination de « Centre de séjour surveillé ». Il est ouvert pour pallier l’engorgement du camp d’Aincourt et recevoir 149 « internés politiques » de ce camp, arrêtés en région parisienne, des membres du Parti Communiste dissous et internés au camp…

La Maison centrale ou CIA de Gaillon

Le château du cardinal Georges d’Amboise à Gaillon (Eure) est transformé en 1812 en maison centrale de détention mixte. En 1820, un quartier correctionnel pour mineurs est ouvert. Vers 1840, un quartier industriel y est ouvert. En 1876, le site de l’ancien quartier correctionnel voit l’ouverture d’un quartier pour condamnés aliénés. Une colonie correctionnelle pour…

La politique allemande des otages, extraits de la thèse de Claudine Cardon-Hamet

L’article ci après concernant la politique allemande des otages est la reproduction intégrale des 7 premiers chapitres de mon premier ouvrage (aujourd’hui épuisé) «Mille otages pour Auschwitz, le convoi du 6 juillet 1942 dit des « 45000 », éditions Graphein, Paris 1997 et 2000., chapitres qui reprenaient des extraits de ma thèse de doctorat sur…

Douze « 45.000 » dénaturalisés par Vichy

Douze « 45.000 » dénaturalisés par Vichy

Dès le 22 juillet 1940, l’État français, s’inscrivant dans un long processus commencé fin 1938 avec les décrets-lois Daladier du 17 septembre 1939 qui demande aux préfets de dresser la liste « des étrangers ou étrangères indésirables, suspects au point de vue national ou dangereux pour l’ordre public, en vue de leur internement éventuel », a décrète le…

Roger Abada – 45157 – un article à propos « d’Holocauste »

Roger Abada – 45157 – un article à propos « d’Holocauste »

En 1979, peu après la projection à la télévision du film « Holocauste », Roger Abada envoie à l’amicale des anciens déportés d’Auschwitz un article intitulé « réflexions au sujet d’Holocauste » qui paraît dans le n° 185 d’« Après Auschwitz », bulletin trimestriel de l’amicale (février-mars-avril 1979). Sur le même sujet et aux mêmes pages, deux autres articles : l’un de…

Poissy, Dépôt, Voves, Compiègne : les lettres de René Aondetto

Poissy, Dépôt, Voves, Compiègne : les lettres de René Aondetto

Poissy, Dépôt, Voves, Compiègne : les lettres de René Aondetto Rescapé d’Auschwitz, René Aondetto, a rassemblé dans un cahier de souvenirs adressé à Roger Arnould (cahier que celui-ci m’a transmis), et de la façon la plus précise, des témoignages sur son incarcération à la Centrale de Poissy, au Dépôt de la Préfecture, puis aux camps…

Auschwitz 1944. Hans et Noëmi : l’autre histoire d’amour

Auschwitz 1944. Hans et Noëmi : l’autre histoire d’amour

La plupart des survivants du convoi du 6 juillet 1942 ont connu après la Libération la belle histoire d’amour qui a réuni Aimé Oboeuf à Génia Goldgicht, jeune polonaise venant de Belgique, internée au Block 10, dont il était tombé amoureux à Auschwitz. Il l’épousera en 1949. Très peu de « 45.000 » ont par…

Die politische Abteilung (la section politique du camp)

Die politische Abteilung (la section politique du camp)

Les frères Beckman, Hans et Rob, jeunes résistants hollandais, ont été arrêtés le 6 novembre 1941 dans le Doubs, à la frontière franco-suisse, au cours de leur cinquième tentative pour rejoindre l’Angleterre. Internés au camp de Compiègne, puis déportés à Auschwitz le 6 juillet 1942, ils ont, pendant les premiers mois de leur déportation, été…

24 communistes, chevilles ouvrières de l’appareil clandestin, arrêtés en région parisienne entre le 13 et le 23 septembre 1941

24 communistes, chevilles ouvrières de l’appareil clandestin, arrêtés en région parisienne entre le 13 et le 23 septembre 1941

Entre 1940 et 1942, la « Brigade spéciale » des Renseignements généraux traque et arrête des centaines de militants communistes clandestins, qui seront fusillés ou déportés par les Allemands. Des dizaines d’entre eux seront déportés à Auschwitz le 6 juillet 1942. lire dans le site : La Brigade Spéciale des Renseignements généraux.  Parmi les 24 militants arrêtés…

Le convoi du 6 juillet 1942 : une place particulière dans les déportations de France

Le convoi du 6 juillet 1942 : une place particulière dans les déportations de France

Le convoi du 6 juillet 1942 a été constitué en première instance par les services du Commandant militaire en France (MBF) à partir du 20 avril 1942 puis après le 1er juin 1942, par ceux de la police de Sécurité (Sipo-Sd) communément désignée sous le nom de Gestapo) en vue de la « déportation vers l’Est…

Romorantin le 1er mai 1942 : un Feldgendarme est tué, un autre blessé. Arrestations, exécutions et déportations

Romorantin le 1er mai 1942 : un Feldgendarme est tué, un autre blessé. Arrestations, exécutions et déportations

Cet article est rédigé à partir de plusieurs sources référées en notes. Dans la nuit du 30 avril au 1er mai 1942, quatre jeunes communistes (annexe 1) – Jean Roblin, Max Thenon, Guy Dartois et Jacques Guilbaud – distribuent un tract de la Fédération des jeunesses communistes du Cher à Romorantin-Lanthenay et collent des affiches faites…

Les « 45000 » n’étaient pas des déportés NN. Les déportations « NN » ou « Nacht und Nebel »

Les « 45000 » n’étaient pas des déportés NN. Les déportations « NN » ou « Nacht und Nebel »

  Les « 45 000 », déportés à Auschwitz dans le convoi du 6 juillet 1942, étaient-ils des « déportés NN » comme on le rencontre encore parfois dans certains articles et sur certains sites Internet ?   La déportation des « NN » prenait sa source dans le décret du 7 décembre 1941 signé par le Maréchal Keitel,…

Avis de recherche des internés évadés le 22 juin 1942 par le tunnel du camp de Compiègne.

Avis de recherche des internés évadés le 22 juin 1942 par le tunnel du camp de Compiègne.

On trouvera dans l’article publié dans ce site le récit de cette évasion : 22 juin 1942 : évasion de 19 internés. Pour ne pas alourdir cet article déjà très long, nous publions ci-dessous 12 avis de recherche en date du 4 juillet 1942, adressés par le directeur général des Renseignements généraux à tous services (police…

Le bombardement du camp de Compiègne, dans la nuit du 23 au 24 juin 1942

Le bombardement du camp de Compiègne, dans la nuit du 23 au 24 juin 1942

A 1 heure 30 du matin le camp de Royallieu est bombardé par un ou deux avions, non identifiés. Plusieurs futurs « 45.000 » ont  décrit ce bombardement et ses conséquences.   Le bombardement s’est produit deux jours après l’évasion, dans la nuit du 21 au 22 juin, par un souterrain de quarante mètres, de 19 responsables et…

Le camp de Choisel. Hommage aux internés et fusillés. Les photos de Maurice Guy

Le camp de Choisel. Hommage aux internés et fusillés. Les photos de Maurice Guy

Lire également les deux articles du site qui exposent les raisons des internements, des fusillades et la déportation : La politique allemande des otages (août 1941-octobre 1942)  et «une déportation d’otages». Neuf internés au camp de Choisel-Châteaubriant sont déportés à Auschwitz, dans le convoi du 6 juillet 1942. Lire dans ce site l’article «  Du camp de Choisel à…

La grève de l’usine Sanders de Gentilly (9 février 1942)

La grève de l’usine Sanders de Gentilly (9 février 1942)

Avant guerre, la section syndicale de l’usine Sanders (machines à calculer sous licence américaine) à Gentilly, 48-50 rue Benoît Malon, est particulièrement active, au point d’être citée à deux reprises par le « Populaire » en 1938, au moment des protestations contre les atteintes aux 40 heures et contre les décrets lois Daladier-Reynaud : 6 septembre…

Le camp de Voves

Le camp de Voves

  Synthèse d’un article de Jean-Claude Vincent et du Mémoire de Maîtrise de Stéphane Fournas, par Claudine Cardon-Hamet et Pierre Cardon (2014). Situé à 25 km au sud de Chartres, le camp de Voves est aménagé en 1939 pour accueillir un centre d’instruction de la DCA (défense anti-aérienne). Il est ensuite utilisé en 1940 et 1941 par…